Interview : Nicolas, marchand d'art et Orfèvre

The Gentler est ravi de vous partager sa rencontre avec Nicolas, marchand d'art et orfèvre de 31 ans spécialisé dans la fabrication de bijoux d'artistes basé à Londres et à Aix-en-Provence, dans le sud de la France.
Nicolas a repris l'entreprise familiale pour la troisième génération des Ateliers Hugo, créés par son grand-père François Hugo et repris ensuite par son père Pierre Hugo. Ils collaborent depuis 65 ans avec les plus grands artistes du monde pour la réalisation de créations uniques de bijoux, d'orfèvrerie et d'argenterie. Parmi eux figurent Picasso, Ernst, Cocteau, Derain, Rondinone, César, Dali et bien d'autres encore.

Nicolas in is atelier in Aix-en-Provence, France

Portrait de Nicolas dans son atelier à Aix-en-Provence, France

Home is ...
Me sentir à la maison, c'est ressentir l'odeur unique de mon atelier d'orfèvrerie dans le sud de la France. J'ai grandi dans une famille d'orfèvres à Aix-en-Provence et l'atelier se trouve dans notre maison familiale depuis 65 ans maintenant. Il s'y dégage une odeur unique d'un mélange de cire, de nicotine et de gaz pour souder les œuvres que je peux parfaitement reproduire rien qu'en y pensant. 

Aventurier, métropolitain ou hédoniste?
Les trois! J'ai eu la chance de voyager dans tant d'endroits différents, de dormir dans les lieux les plus reculés et souvent très spartiates, j'apprécie cette simplicité et la proximité qu'elle crée avec les personnes que je rencontre. Londres est également une ville que je ne quitterais pour rien au monde, tout comme ma chaise longue et mon verre de vin dans le sud de la France pendant l'été. Tous ces lieux me ressemblent. 

Que signifie pour vous être un Gentle man ?
Aller de l'avant en harmonie avec son temps sans pour autant laisser les traditions derrière nous. Les gens semblent oublier que sans racines, les arbres ne poussent pas. 


Nicolas posing next to a portrait of Picasso at La Colombe d'Or, Saint-Paul-de-Vence, France

Un lieu privilégié à recommander pour un premier rendez-vous?
Je ne "date" jamais mais si je devais le faire, ce serait probablement au Westbourne Pub - mon local pub à Notting Hill.  

Un secret beauté?
J'utilise quotidiennement une crème hydratante pour mon visage, un spray au sel de mer pour les cheveux, puis une légère touche de parfum Cousin Matthew de Penhaligon. Britannique jusqu'au bout!

Votre trousse de survie lorsque vous voyagez?
Une housse pour mes costumes, mon ordinateur portable, mon carnet et un stylo en argent fabriqué par mon père que je ne quitte jamais pour écrire mon emploi du temps ou quelques idées de travail.
Je voyage beaucoup et je fais beaucoup trop de valises, j'apporte toute ma maison partout où je vais! 


Nicolas avec sa 1972 E Type Jaguar dans le sud de la France

Si vous aviez le pouvoir de changer une chose dans le monde, quelle serait-elle ? 
Je supprimerais probablement l'internet pendant un certain temps pour que les gens cessent d'oublier d'où ils viennent et qu'ils comprennent leur vraie valeur humaine, sans être eux-mêmes un produit de consommation comme nous le sommes tous maintenant. 
Nous pouvons fonctionner sans internet, les humains ont su réaliser de grandes choses pendant des milliers d'années sans cela jusqu'à il y a 25 ans. Rappelons-nous que le monde n'est pas si superficiel. 

Ce que vous aimez le plus?
Mon travail est ma passion, il n'y a nulle part ailleurs au monde où je préfèrerais être que dans mon atelier dans le sud de la France. 
Je suis aussi également un collectionneur compulsif d'art depuis la fin de mon adolescence : peintures, dessins, céramiques, sculptures et photographies, j'achète ce que j'aime et les artistes en lesquels je crois. Le plaisir de les regarder tous les jours dans ma maison de Londres est mon péché mignon. 
Je viens aussi de commencer à collectionner des voitures classiques qui prennent encore plus de place et de temps! Mes dernières acquisitions sont une Jaguar Type E 1972 et une Peugeot 205 GTI 1.9L 1990 que j'adore conduire, c'est comme un voyage dans le temps. 


Coucher de soleil dans le sud de la France avec la Peugeot 205 GTI de Nicolas

Une préoccupation environnementale que vous voulez partager?
Je suis encore en retard en ce qui concerne les préoccupations environnementales et je ne devrais pas l'être, mais j'aime à penser que j'ai été influencé par des amis et certaines personnes que j'ai rencontrées qui m'ont ouvert les yeux sur ce sujet. Je progresse dans ce domaine et j'espère faire d'autres bonnes actions à l'avenir. 

En savoir plus sur l'Atelier Hugo sur sa page instagram @ateliershugo.